LuminUltra des représentants se tiennent à côté d'un trophée pour avoir remporté le prix MP Innovation in Corrosion.

Innovations dans la surveillance MIC : ce que nous avons appris à la conférence annuelle de l'AMPP

Notre équipe a eu le plaisir d'assister à la Conférence annuelle + Expo 2023 de l'AMPP à Denver, Colorado, où nous avons présenté notre dernière innovation en matière de lutte contre la corrosion microbiologiquement influencée (MIC). Le GeneCount Collecte de corrosion reçu un Prix ​​de l'innovation MP Corrosion de l'année 2023, étant nommée l'une des « technologies les plus prometteuses de l'industrie aujourd'hui ».

Voici quelques-uns de nos plats à emporter de la conférence :

L'évaluation du risque MIC nécessite une approche holistique

La corrosion microbiologiquement influencée (CMI) est un problème complexe qui implique l'interaction entre les micro-organismes, les surfaces métalliques et leur environnement. Il est crucial de rassembler autant de pièces du puzzle que possible pour mieux comprendre les risques associés au MIC dans un système pétrolier et gazier.

Cela nécessite de prendre en compte des facteurs tels que la température, le pH et le débit ainsi que des données microbiologiques pour obtenir des informations précieuses sur la croissance et l'activité des micro-organismes qui causent la corrosion. Par exemple, des débits élevés peuvent aider à disperser les micro-organismes et à limiter leur croissance, tandis que des débits faibles peuvent créer des conditions de stagnation conduisant à la formation de biofilms. Même les changements de température saisonniers ou les changements dans les produits chimiques de production peuvent affecter l'équilibre des communautés microbiennes et par conséquent le risque de CMI présent dans un système.

Ces preuves complètent les méthodes de surveillance microbienne telles que 2nd Generation ATP, qPCR et séquençage de nouvelle génération (NGS) pour fournir une approche holistique de l'atténuation des MIC.

Surveillance microbienne pour MIC

TechnologieDescriptionLocalisationLa fréquence
2nd Generation ATPComprenez la charge microbienne active totale dans un échantillon avec un test simple et rapide sur le terrain qui donne des résultats quantifiables et un aperçu de la croissance microbienne d'un système.Sur le terrainTous les jours
qPCRIdentifiez les micro-organismes préoccupants liés à la corrosion avec nos tests qPCR prêts à l'emploi.Sur le terrain/CourrierHebdomadaire/mensuel
Séquençage de nouvelle générationEffectuez une analyse de la communauté microbienne pour un aperçu complet des micro-organismes présents dans votre échantillon.Envoi postalMensuel/trimestriel

La métabolomique comme outil de suivi de la CMI

Avec d'autres analyses basées sur les -omiques comme la génomique, un outil de laboratoire émergent pour l'évaluation approfondie des risques de CMI est la métabolomique. La métabolomique implique l'analyse de tous les métabolites présents dans un échantillon à la suite d'une activité microbienne à l'aide de la spectrométrie de masse. Couplée aux données génomiques (qPCR ou NGS), l'utilisation de la métabolomique pour analyser l'empreinte métabolique d'un échantillon peut fournir des informations précieuses sur l'activité métabolique d'une communauté microbienne.

Nous l'avons vu dans une présentation d'Iwona Beech du Centre d'ingénierie du biofilm à l'Université d'État du Montana : Une approche intégrée de l'étude de la corrosion microbienne (MIC) de l'acier au carbone de qualité X-65 dans les installations des champs pétrolifères de la mer du Nord. Leur équipe a utilisé une combinaison de qPCR, de NGS et de métabolomique pour analyser les solides de raclage d'un pipeline à forte corrosion (HC) et à faible corrosion (LC).

Beech et al. ont identifié que les métabolomes et la dynamique de la communauté microbienne différaient entre les échantillons HC et LC, mais que les couches les plus internes du biofilm dans les deux scénarios étaient plus corrosives que la communauté la plus élevée. Cette étude a montré l'intérêt d'une analyse approfondie de la biomasse sessile (biofilm) par opposition au recours à la biomasse planctonique (liquide). Il souligne également la valeur de l'utilisation de la métabolomique et de la génomique pour caractériser un échantillon pour l'identification de la CMI.

L'évaluation du risque de CMI va au-delà de la charge microbienne totale dans un échantillon

Au fur et à mesure que notre compréhension du MIC grandit, nous savons il est important d'aller au-delà de la simple quantification des microbes pour éclairer les décisions d'atténuation dans les systèmes pétroliers et gaziers. L'utilisation de bouteilles anti-insectes, une méthode basée sur la culture qui est un pilier de l'industrie depuis des décennies, est un moyen familier et courant de mesurer la charge microbienne totale.

Mais alors que les bouteilles anti-insectes peuvent identifier les micro-organismes viables présents dans un échantillon, elles ne peuvent pas quantifier les micro-organismes non viables ou non cultivables qui peuvent constituer jusqu'à 99 % de la biomasse dans un échantillon.

En revanche, qPCR fournit une image plus complète: il peut quantifier tous les micro-organismes dans un échantillon, y compris les cellules non viables ou non cultivables qui peuvent être manquées par l'analyse de la culture, et peut fournir des informations sur les populations microbiennes spécifiques présentes dans un échantillon (par exemple, les procaryotes sulfato-réducteurs).

Grâce à des méthodes microbiologiques moléculaires telles que la qPCR, l'identification et la quantification d'importants biomarqueurs MIC tels que Michigan pour les méthanogènes corrosifs peuvent être ciblés. Au fur et à mesure que nous en apprenons plus sur l'impact Michigan joue dans la corrosion et la défaillance des actifs, la surveillance des méthanogènes qui abritent le Michigan gène devient critique. Détection de Michigan héberger des méthanogènes n'est pas possible grâce à des méthodes basées sur la culture.

Un test qPCR pour Michigan est l'un des huit actuellement disponibles dans le cadre du GeneCount Corrosion Collection, ainsi que les procaryotes sulfato-réducteurs (SRP), les bactéries réductrices de fer (IRB) et autres. Le GeneCount® Voyageur met cette technologie qPCR à portée de main pour vous donner un accès plus rapide et plus simple aux données critiques afin de protéger vos systèmes du MIC.

Les méthodes de microbiologie moléculaire (MMM) comme la qPCR et la NGS sont en cours d'intégration dans les méthodes de test standard de l'industrie

Au fur et à mesure que les MMM deviennent plus courants et utilisés pour l'analyse microbiologique dans l'industrie, des méthodes de test standard sont en cours d'élaboration ou de révision pour les inclure pour des tests et des analyses plus standardisés dans l'industrie.

Une nouvelle méthode de test standard AMPP TM21495 est en préparation par le sous-comité AMPP 22, biodétérioration, pour l'évaluation en laboratoire de l'effet des biocides sur les biofilms où les MMM seront répertoriés. De plus, les normes AMPP TM0194 "Field Monitoring of Bacterial Growth in Oil and Gas Systems" et TM0212 "Detection, Testing, and Evaluation of Microbiologically Influenced Corrosion on Internal Surfaces of Pipelines" sont en cours d'élaboration pour inclure un langage autour des MMM.

La révision et la création de ces normes soulignent l'intérêt de l'industrie à utiliser des méthodes telles que qPCR et NGS pour la surveillance microbienne et l'évaluation des risques MIC.

WEBINAIRE SUR DEMANDE
Comment construire une boîte à outils microbienne moderne pour MIC

S'inscrire LuminUltra experts pour savoir comment les techniques de surveillance microbienne peuvent vous aider à identifier et à quantifier la présence de microbes problématiques dans les systèmes de canalisation avec des résultats le jour même.


LuminUltra équipe

Articles connexes

Votre navigateur est expiré!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant